Visite guidée

Dix zones sont réparties dans le parc :

  • Zone André Boucherle comprenant quatre bacs de plantes médicinales
  • Zone Plantes toxiques comprenant des bacs de plantes ornementales toxiques. L’accent est mis sur les risques toxicologiques liés à ces plantes.
  • Zone Urbain Basset comprenant cinq bacs de plantes médicinales :
    • Troubles du système respiratoire (ORL),
    • Diurétiques et antiseptiques urinaires,
    • Troubles de la peau et phanères,
    • Système nerveux et insomnie,
    • Troubles hormonaux.
  • Zone des plantes xérophytiques (lavandes, romarin, thym, immortelle d'Italie...)
  • Zone des plantes des sous-bois comprenant diverses plantes médicinales et toxiques
  • Zone des plantes des champs permettant de découvrir diverses familles botaniques (lieu d’herborisation)
  • Zone des plantes acidophiles comprenant diverses plantes médicinales et toxiques liées au biotope des conifères
  • Zone de biodiversité (créée en 2016) comprenant la flore locale (dont des orchidées) et servant à l'herborisation
  • Jardin médiéval de simples (créé en 2017) selon la théorie hippocratique des 4 humeurs : 46 plantes médicinales sont présentes avec leurs vertus thérapeutiques à cette époque et écrites en vieux français (1567)
  • Jardin de plantes alimentaires médicinales (créé en 2017)

Dans le parc, divers panneaux nous renseignent sur l’historique du lieu, la vie du médecin et botaniste Dominique Villars, et un parcours nous conduit aux plantes médicinales xérophytiques et des sous-bois.

Signalétique : Chaque plante a son étiquette comportant le nom latin, le nom usuel, la famille botanique, les parties de plantes utilisées, les propriétés thérapeutiques et le mode d'utilisation. Certaines plantes sont reliées à un QR-code via SmartJardin (projet collectif réunissant plusieurs facultés de pharmacie ayant pour objectif d’offrir aux usagers des jardins des facultés de Pharmacie la possibilité d’enrichir leurs observations par l’apport de données numériques).