Le "Mas de Saint-Ferjus" abrite le bâtiment administratif des Facultés de Médecine et
de Pharmacie de l’Université Grenoble Alpes.

Les plantes médicinales sont présentées dans des bacs selon leurs propriétés thérapeutiques ou les pathologies à soigner. Le parcours conduit les visiteurs à découvrir diverses plantes médicinales dans leur zone d’habitat (plantes xérophytiques, acidophiles ou des sous-bois, plantes herbacées des champs) et l’histoire de cette ancienne propriété de plaisance du 18e siècle.
D’autres bacs sont consacrés à la sensibilisation du public aux risques d’intoxication par les plantes ornementales (90% des intoxications sont dues aux plantes ornementales, touchant surtout les enfants).

Le jardin Médiéval des 4 humeurs

Élaborée peu à peu par Hippocrate et les auteurs du Corpus Hippocraticum, puis par Galien, cette théorie humorale a joué un rôle important dans l’histoire de la Médecine et de la Pharmacie jusqu’à la fin du 18e siècle. Vous découvrirez 46 plantes médicinales avec leur usage d’après un traité de médecine de1567.
Le jardin Médiéval des 4 humeurs, véritable outil pédagogique pour les étudiants
en médecine et pharmacie.

Vous souhaitez visiter le jardin Dominique Villars ?

Le saviez-vous ? Le jardin pédagogique est ouvert au public et la Faculté de Médecine Pharmacie organise de mai à début octobre des visites guidées pour des groupes ou des associations (sur demande auprès du Dr Serge Krivobok, responsable du Jardin Dominique Villars, qui peut être contacté à l'adresse : ufrpharmacie-jardin-dominique-villars@univ-grenoble-alpes.fr).
 

Ricin : capsules rouge-pourpre (contenant les graines)
surmontant les fleurs blanches mâles

Le lieu de rendez-vous pour les visites guidées est devant le bâtiment des Services administratifs de la Faculté de Médecine Pharmacie (ancienne demeure Barral du 18e siècle).

Vous souhaitez vous aussi soutenir cette initiative ?

La Fondation UGA propose au grand public de soutenir ce projet, aidez-nous : faites un don

© Photos - Cellule communication santé - Nathalie Deschamps