Les plantes xérophytiques sont des plantes armées contre la sécheresse (principalement estivale) et présentent diverses adaptations :
  • Plantes succulentes résistant grâce à leurs réserves d’eau accumulées dans leurs feuilles comme l’aloès des Barbades (plante présente dans le hall de l’Administration Secteur Santé) ;
  • Plantes microphylles (à petites feuilles) comme le thym, le romarin ou le cyprès, réduisant ainsi l’évaporation ;
  • Plantes à feuilles en aiguilles comme les bruyères ou le genévrier, ou en écailles comme le cyprès ;
  • Plantes aphylles (sans feuilles ou presque) La synthèse chlorophyllienne s’effectue alors par des rameaux verts aux touffes serrées comme pour l’éphédra ou le genêt d’Espagne ;
  • Plantes laineuses à poils blancs comme la lavande, la sauge ;
  • Plantes à sève très concentrée, souvent très parfumée : les conifères, les Lamiacées (lavande, romarin, thym vulgaire, serpolet,).
(En savoir plus : Adaptations morphologiques et physiologique à la sécheresse)

Vous trouvez ces plantes dans la zone des plantes xérophytiques mais aussi dans certains bacs (Diurétiques et antiseptiques urinaires ; Plantes alimentaires médicinales), le jardin médiéval de simples et le parc.