La mention de Master « Ingénierie de la Santé » (IS) est apparue en 2003 suite au regroupement des différentes spécialités de masters organisées par les UFR de Médecine et de Pharmacie de Grenoble. Accueillant à l’époque une centaine d’étudiants de niveau M2, cette formation rassemble désormais plus de 400 étudiants sur une offre M1 + M2.
A l’heure où la pluridisciplinarité est considérée comme l’un des moteurs de progrès dans le secteur santé, la mention IS est le lieu de rencontre de jeunes scientifiques, médecins, pharmaciens, ingénieurs, vétérinaires ou sages-femmes. Des partenariats locaux, nationaux ou internationaux, de forts contacts avec le milieu professionnel et de bons chiffres d’insertion des diplômés expliquent l’attractivité observée ces dernières années, avec par exemple près de 50% de nos étudiants en M2 issus de formations de M1 autres que IS.

Selon leur cursus antérieur et le M1 choisi, les étudiants ont la possibilité de suivre l’une des spécialités de M2 suivantes :

Modèles, innovation technologique, imagerie

Responsable : Alexandre Moreau-Gaudry

L'objectif de ce parcours est de former les futurs chercheurs, ingénieurs, médecins, chefs de projet attachés de recherche clinique capables de développer et de valider des innovations technologiques pour la santé sur la base du traitement de l'information médicale, de la modélisation et de l'imagerie médicale.

Méthodes pour la conception et la conduite de projet en recherche clinique

Responsable : Jean-Luc Bosson

Ce parcours de M2 existe depuis 2011. Il est destiné à former des scientifiques de profils variés à la recherche clinique via une approche combinant sciences de la santé, règlementation et médico-économie. L'originalité de ce parcours est qu'il n'est pas exclusivement dédié au médicament et qu'il aborde surtout les autres produits de santé, notamment les dispositifs médicaux innovants.

Radioprotection

Responsables : Paul Livolsi, Jean-François Adam

La radioprotection représente l'ensemble des moyens techniques, des procédures et des contrôles permettant l'utilisation fiable et sécurisée des sources de radiations ionisantes. Le master de radioprotection, co-habilité avec le CEA-INSTN, propose une formation professionnalisante.

Physique médicale

Responsables : Jean-François Adam

Cette spécialité offre aux étudiants une formation solide en physique appliquée à la santé et permet l'accès à tous les métiers de la physique médicale : physicien médical (via la préparation au concours pour l’accès au Diplôme de qualification en physique radiologique et médicale), recherche et développement dans le milieu industriel ou poursuite d'études en thèse.

Méthodes de recherche en environnement, santé, toxicologie, écotoxicologie

Responsable : Anne Maître

L’objectif de ce master recherche et professionnel est d’assurer une formation pluridisciplinaire en santé-environnement afin de former des chercheurs ou responsables de projets spécialisés dans l’étude de l’impact sanitaire des nuisances environnementales, notamment en toxicologie humaine, écotoxicologie et santé animale.

Contrôle qualité, assurance qualité, méthodes de validation

Responsable : Luc Choisnard

Ce parcours a pour objectif de former des cadres responsables du management de la qualité, de l’assurance qualité et/ou du contrôle qualité. Un autre débouché possible et de travailler comme cadre en recherche et développement analytique et en traitement statistique des données. Les secteurs d’activité concernés sont : les industries de santé et de produits cosmétiques, les industries agroalimentaires et chimiques, les laboratoires d’analyses publics ou privés, les organismes certificateurs et les cabinets d’audits ainsi que le secteur de la grande distribution et la restauration collective.

Pharmacie industrielle, formulation, procédés, production

Responsable : Aziz Bakri

Le but de ce parcours professionnalisant consiste à former des cadres spécialement préparés à prendre des responsabilités en recherche et développement, notamment en formulation, en procédés et en production de médicaments. Ce master apporte également une formation en management pharmaceutique et assure l'intégration professionnelle des diplômés par des relations structurelles étroites entre l'université et l'industrie.

Chimie médicinale et innovation pharmacologique

Responsable : Edwige Nicolle

Ce M2R permet de donner aux étudiants, tant sur le plan théorique que pratique, une formation transversale dans le domaine de la pharmacologie et du drug design (conception et optimisation de nouvelles molécules bio-actives). Cette formation conduit à l’acquisition de compétences de haut niveau sur des étapes clés de la recherche pharmaceutique en vue de la poursuite des études en thèse d’université dans un laboratoire public ou industriel en R & D du médicament et autres produits de santé.

Sciences et management des biotechnologies / médicaments biotechnologiques

Responsable : Jean-Luc Lenormand

Ce parcours a pour objectif de préparer les étudiants à leur intégration dans le monde de l’industrie pharmaceutique et biotechnologique, spécialisée dans le médicament biologique et les vaccins. Le parcours est dédié à la sensibilisation aux techniques de conception et de développement des biomédicaments, de bioproduction, de contrôle qualité, d’assurance qualité, de propriété industrielle, de marketing, d’affaires réglementaires et au management de projets.

Sciences et management des biotechnologies / thérapies cellulaires, géniques et ingénierie tissulaire

Responsable : Walid Rachidi

L’émergence de la thérapie cellulaire et de la thérapie génique a donné un grand espoir pour soigner les maladies incurables par les médicaments classiques issus de la synthèse chimique ou biotechnologique. La démocratisation de ces thérapies innovantes nécessite la formation de l’ensemble du personnel intervenant dans la chaîne thérapeutique (médecins, pharmaciens, scientifiques et industriels).

Sciences et management des biotechnologies / biomarqueurs, diagnostic in vitro

Responsable : Jean Breton

Les analyses de biologie jouent un rôle capital en santé humaine puisqu'elles interviennent dans 60% des décisions médicales. Elles permettent non seulement de diagnostiquer les maladies, mais aussi de les dépister, de choisir les traitements, ou d'évaluer leur efficacité.
Notre formation en diagnostic in vitro (DIV) a été créée en 2002. Elle est destinée au étudiants désirant travailler en R&D dans l'industrie du DIV (humain / vétérinaire) mais aussi aux candidats intéressés par la recherche publique orientée vers la recherche de nouveaux biomarqueurs ou de nouvelles techniques de diagnostic biologique.

BioHealth engineering

Responsables : Ahcene Boumendjel, Philippe Sabatier et Michel Seve masterbhe@univ-grenoble-alpes.fr

This program gives access to multidisciplinary courses and internships in health sciences. According to their professionnal aims, students can build courses mainly related to biotechnologies, health-environment relationships or innovative medical devices.