Les plantes médicinales peuvent constituer une aide naturelle contre les troubles hormonaux :
  • troubles pré- et ménopausiques (grâce aux phyto-œstrogènes) : sauge sclarée, trèfle rouge, houblon ;
  • règles douloureuses : armoise, grande camomille, gattilier (situé près du bac), lamier blanc (zone des sous-bois) ;
  • insuffisance de lactation : certaines plantes ont des propriétés galactogènes (stimulant la lactation) comme l’anis vert, le fenouil doux.
Chez l’homme, la courge (pépins) est utilisée pour les troubles de miction et prostatiques bénins.